Coup de cœur, Uchronie, Young Adult

American Royals, un titre original et coup de cœur

Et si une famille royale régnait sur les États-Unis ?

Quand les États-Unis ont arraché leur indépendance aux Britanniques, George Washington, général en chef des armées américaines, s’est vu proposer la couronne. Et, au lieu d’insister pour que son pays devienne une république… il a accepté ! Deux cent cinquante ans plus tard, c’est donc la maison Washington qui est à la tête de la première puissance mondiale. Comme la plupart des familles régnantes, elle compte une héritière et un fusible, une éventuelle remplaçante. L’une sera la future reine, l’autre est là pour servir son pays, mais seulement au cas où. Béatrice et Samantha savent depuis l’enfance ce que l’on attend d’elles. Mais elles ne sont pas n’importe quelles princesses. Elles sont américaines, et leur pays est né d’une rébellion…

À seulement vingt-et-un an, Béatrice, élevée pour régner, a la chance de devenir la première reine du pays, où jusque-là seuls des hommes pouvaient exercer le pouvoir… une réforme du droit de succession a bouleversé son existence, mais son avenir tout tracé devient soudain trop pesant pour elle. Quant à Samantha, elle se soucie peu de briser les règles d’une cour qui se soucie peu de ses incartades – jusqu’au jour où sa sœur est soudain sommée d’épouser l’homme dont elle est tombée amoureuse… Sans oublier Jefferson, le frère jumeau de Samantha, relégué au troisième rang dans l’ordre de succession alors qu’il aurait dû régner, et pris dans une redoutable rivalité amoureuse.

Déchirés entre leur devoir et des penchants bien humains, les membres de la famille royale américaine se débattent sous les feux des projecteurs et des réseaux sociaux. Personnages irrésistibles, luttes d’influence et secrets d’alcôve…

[…] Tu peux t’efforcer de réparer les erreurs de nos ancêtres et de construire un meilleur avenir, mais nier le passé, ou pire, tenter de le réécrire, est un stratagème de despote. Reconnaître nos torts est le seul moyen de ne pas les répéter

  • Merci à Netgalley & à Lumen de m’avoir permis de lire cette petite pépite

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui on se retrouve pour parler d’une petite perle, de mon gros coup de cœur de cette rentrée littéraire, et il s’agit d’American Royals. Honnêtement, ce titre m’a fait de l’oeil dès le moment où Lumen en a parlé. Le résumé promettait quelque chose de vraiment fun donc je n’ai pas hésité longtemps quand je l’ai vu disponible sur Netgalley. Et je dois vous avouer que j’ai adoré ma lecture.

J’ai mis énormément de temps avant de pouvoir écrire cette chronique, tout simplement parce que je ne savais pas comment commencer, par où commencer tellement il y a de choses à dire sur ce roman d’exception, et en même temps, les mots m’échappent pour en parler.

L’originalité de l’histoire réside dans l’univers

L’une des choses que j’ai préféré, c’est le contexte de l’histoire. J’ai adoré ce mélange entre royauté et toutes ses traditions, avec les bals, les convenances, l’étiquette, et le côté ultra moderne de notre société actuelle avec les paparazzis, les réseaux sociaux et la fac. Le mélange marche extrêmement bien, et l’ensemble est tellement crédible, au point que cette famille royale pourrait être réelle. Cet univers fait toute l’originalité de ce roman et c’est ce côté-ci qui est le vrai point fort du roman à mon sens.

Des personnages très touchants et attachants

Autre point très important, les personnages. Chose intéressante, on a quatre points de vu différents au sein du récit, tous féminins. On a le point de vu de Béatrice et de Samantha, et je ne vous révèlerais pas les deux autres pour vous garder un peu la surprise, mais je trouve que c’est une excellente idée d’avoir plusieurs PDV, car cela nous permet de vraiment avoir différentes perspectives au sein d’une même histoire, et cela rend l’histoire d’autant plus complète car on a le point de vu de personnages vraiment différents. Je me suis beaucoup attachée aux personnages, notamment à trois des jeunes filles que l’on suit. Béatrice est peut être l’une des plus touchantes à mes yeux, car déchirée entre son coeur et la Couronne. Elevée depuis qu’elle est enfant pour succéder à son père et être la première femme dirigeante, la pression qui repose sur ses épaules est énorme,et on sent à quel point elle est malheureuse et seule. J’ai vraiment eu un petit coup de coeur pour elle, et j’avais très envie de la serrer dans mes bras pendant ma lecture.

Samantha m’a également plu, même si j’ai eu un tout petit peu plus de mal avec elle sur le début. Elle n’est pas présentée sous son meilleur jour au début du récit, mais petit à petit, on la (re)découvre, et elle est tout aussi touchante que sa soeur. On découvre également ses peines et sa solitude malgré la présence de son frère jumeau qu’elle aime énormément.

En ce qui concerne les deux autres protagonistes féminins que l’on suit, l’un m’a énormément plu, tandis que l’autre est assez détestable. Cette dernière fait froid dans le dos, c’est une jeune fille énormément ambitieuse qui ne reculera devant rien pour obtenir ce qu’elle désire.

Des thématiques et une intrigue captivantes

L’amour est un thème central, au même titre que le devoir, et les deux vont être extrêmement liés tout au long du roman. Histoire d’amour, obligations royales, jalousie, abnégation, triangle amoureux et vengeance, rien ne sera épargné à nos protagonistes.

D’autres thématiques sont abordées, comme le choix de sa destinée par exemple. Il y a également un côté féministe qui est développé dans American Royals, où l’on donne la parole aux femmes, et exclusivement à elle. D’habitude, j’aime avoir un point de vu masculin, mais là, je n’ai absolument pas été dérangé qu’il n’y en ai pas, et au contraire, j’ai aimé que les femmes soient vraiment au centre de cette histoire, qui est la leur à plus d’un titre.

Enfin, parlons brièvement de l’histoire car je ne veux rien vous spoiler, je préfère que vous découvriez par vous même les méandres et histoires sulfureuses qui se cachent entre les pages d’American Royals. Sachez juste qu’une fois commencé, il est très difficile de poser le roman tant on est happé par celui-ci. De plus, j’étais tellement attachée aux personnages que j’ai plus d’une fois eu peur pour eux, mon coeur s’est serré, j’ai pleuré, j’ai ris, vous l’avez compris, j’ai vécu ce livre de la première à la dernière page.

En bref

Une lecture splendide que j’ai énormément aimé. American Royals fait parti de mon top de cette année, et il me tarde d’avoir la suite au vu de cette fin !

  • American Royals – Katharine McGee – Lumen – Paru le 5 septembre 2019 – 16€ en papier et 9.99€ en ebook

6 réflexions au sujet de “American Royals, un titre original et coup de cœur”

  1. Merci mille fois pour cette chronique c’était tout ce qu’il me fallait pour me convaincre! Je voudrais le lire en 2019 donc je vais faire de mon mieux.

    Es ce que tu as vu The Crown de netflix? Es ce que l’ambiance a des similitudes?
    Et es ce que tu as lu les Man in high castle de Philip K. Dick ?

    J'aime

Répondre à Jordana Simon Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s