Contemporain, Coup de cœur, Young Adult

C'est pas ma faute, un coup de cœur inattendu mais pas moins puissant

Un clic, et la vie de Lolita se retrouve sur YouTube… quel secret cache-t-elle ?

Prudence est la plus grande fan de Lolita, la célèbre youtubeuse. Or un jour, Lolita disparaît des réseaux sociaux. Quel secret dissimule son image si parfaite ?

Entre disparition et enquête, caméras et écrans, mensonges et vérité, Prudence et Lolita dansent un ballet qui pourrait se révéler mortel…

Matthis, il s’écorche tout le temps, en permanence. Il a mal d’être lui. Comme j’avais mal d’être moi, mais un peu différemment. C’est épuisant de ne pas avoir de peau. Ça fait que des trucs qui devraient seulement effleurer font saigner.

  • Diversité : Personnage principal noir, personnage principal lesbien, maladies mentales, racisme

Aujourd’hui, on va parler d’un livre que je n’avais pas prévu de lire et qui au final s’est avéré être un coup de cœur. Ce roman est un récit à quatre mains présenté comme un « thriller », mais pour moi ce n’est pas pour ce côté-là que ce roman est exceptionnel.

J’ai commencé ce roman après mon écoute du podcast de PKJ (disponible ici) où les autrices parlaient de leur roman et cela m’a bien donné envie de le lire finalement, alors qu’il ne me tentait pas de prime abord.

Si on nous présente le roman comme étant un thriller, je trouve pour ma part qu’effectivement il y a un peu de suspense sur la première partie, mais de là à parler de thriller pas forcément. L’alternance de point de vue fait qu’il n’y a pas autant de suspense que si on avait eu juste le point de vue de Prudence dans un premier temps. Dans cette fameuse première partie commence la petite enquête de Prudence pour retrouver Lolita. En parallèle, nous avons des flash-back qui nous ramènent à quelques semaines, quelques jours de la disparition de Lolita avec son point de vue à elle afin de comprendre ce qui a pu se passer pour en arriver là. Cette première partie pose les bases de l’histoire en nous présentant le contexte de vie de Lolita et de Prudence, leurs caractères, etc. A ce niveau de l’histoire, j’aimais bien ma lecture mais ce n’était pas encore un coup de cœur.

C’est vraiment la seconde partie qui m’a plu et pris aux trippes. D’un coup, cette belle lecture s’est transformée en coup de cœur magnifique. C’est vraiment cette partie qui est la plus creusée, la plus intéressante et la plus touchante, en tout cas pour moi. C’est dans cette partie que l’on va aborder beaucoup de sujets hyper importants et forts. Maladies mentales, racisme, communauté LGBT bref niveau diversité dans ce roman, on est bien, même très bien vous l’aurez compris. J’ai trouvé que tous ces sujets sont extrêmement bien traités, aucun ne prend le pas sur l’autre et c’est ce qui fait que j’ai autant aimé ce roman je pense, la diversité des personnages et des sujets. Evidemment, l’un des sujets centraux du roman est l’envers du décor des réseaux sociaux et tout ce qui se cache derrière, le positif mais surtout le négatif, le noir, le moche, le terrifiant. Encore une fois, j’ai trouvé que c’était bien fait et ça m’a fait froid dans le dos pour être honnête. Je pense que c’est très important qu’il y ai un roman comme C’est pas ma faute pour rappeler les dangers d’internet.

Parlons des personnages maintenant, comme souvent quand il y a deux protagonistes, je me suis plus attachée à l’une qu’à l’autre pendant une partie du roman. J’ai trouvé Prudence très touchante, c’est un personnage fort, courageuse et loyale (vraiment, surtout envers Lolita) tandis que Lolita nous apparait plus superficielle au début, ce qui est clairement voulu car cette image est détruite petit à petit pour nous montrer le vrai visage de Lolita, plus attachant. Je reste volontairement évasive sur beaucoup de choses parce que je veux que vous découvriez le roman de vous-même et je pense que c’est bien si on en sait le moins possible, la surprise n’en est que plus grande.

Un dernier point sur l’écriture que j’ai beaucoup aimé, on sent qu’il y a deux autrices différentes car deux façons d’écrire différentes et deux façons de raconter l’histoire et j’ai beaucoup aimé cet aspect-là.

En bref

Une lecture forte et importante pour tous les sujets qu’elle aborde avec des personnages intéressants et attachants. Indispensable !

  • C’est pas ma faute – Anne-Fleur Multon & Samantha Bailly – Pocket jeunesse – Paru le 12 mars 2020 – 18.90€ en papier et en ce moment l’ebook est en promo à 4.99€ jusqu’au 6 avril

9 réflexions au sujet de “C'est pas ma faute, un coup de cœur inattendu mais pas moins puissant”

  1. Wow ça fait très envi. Il n’est pas disponible dans mon pays pour l’achat en ligne mais je le note dans ma WL 🙂
    Es ce que tu t’es retrouvé dans ce personnage public d’internet?

    Aimé par 1 personne

    1. Si tu peux te le procurer un jour j’espère que tu aimeras 😉
      Umh pas trop car je n’ai absolument pas son influence et après l’avoir lu je me suis dit tant mieux quelque part car je ne rêve pas de me retrouver à sa place, mais à très faible dose, j’ai pu comprendre ce qu’elle vivait

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s