Fantastique

Strawberry Moon, un univers graphique magnifique mais une histoire qui me laisse plus mitigée

Sur un campus universitaire situé au bord d’une lagune, des événements inquiétants se succèdent. Des étudiants disparaissent pendant plusieurs heures, puis réapparaissent, hagards, comme vidés de leur âme. Il n’en faut pas plus pour que la rumeur se propage : le campus est hanté. Diana, elle, a fait sa rentrée universitaire comme tous les autres étudiants, mais elle cache un secret. C’est une sirène. Elle vient de la lagune et a choisi, à ses 18 ans, de venir vivre sur la terre ferme pour échapper à la solitude de sa condition aquatique, d’autant plus qu’étant une espèce rare et puissante de sirène, elle a grandi à l’écart des autres. Grâce à d’autres étudiants sirènes, elle essaie de s’intégrer à la vie étudiante et de passer inaperçue, comme l’exigent les règles du monde aquatique. Mais ce n’est pas si simple. Un garçon nommé Eiden attire son attention et les deux se rapprochent beaucoup, alors que les relations entre humains et sirènes sont très mal vues par le Conseil de la lagune…

Désormais nous sommes unis par le destin. Nous sommes une famille. Et en famille, on n’est jamais seul.

Aujourd’hui, on va parler de cette petite histoire de sirène qui me faisait de l’œil depuis des mois et que j’attendais avec impatience. Après lecture, je suis déçue par ce livre, même si je suis ravie d’avoir découvert le style graphique de Laia Lopez qui est sublime.

Première mise au point, il ne s’agit pas d’un roman graphique mais bel et bien d’un roman avec quelques illustrations dedans. Ce qui m’intéressait dans cette histoire, c’était qu’on parlait de sirène, j’adore les sirènes, vraiment. Ici, effectivement les sirènes sont au premier plan car l’on suit une jeune sirène qui va vivre sur la terre ferme. De prime abord, j’aime plutôt bien l’idée, surtout que l’autrice étoffe son univers au fil de l’histoire, on apprend donc qu’il y a plusieurs sortes de sirènes notamment et je trouve que c’est super intéressant, vraiment j’ai hâte d’en apprendre plus dans la suite.

Cependant, malgré l’univers que j’apprécie beaucoup, j’ai eu un peu plus de mal avec l’histoire en tant que telle, car j’ai trouvé qu’il ne se passait pas grand chose pendant une large majorité du roman, sachant que le livre n’est pas épais de base, ce n’est vraiment que dans les derniers chapitres que ça s’accélère un peu, c’est dommage.

De même, j’ai eu un vrai problème avec l’écriture. Je trouve qu’il y a un vrai décalage entre la plume de l’autrice et l’âge supposé des protagonistes car l’histoire se passe sur un campus avec des étudiants. Le ton est vraiment hyper enfantin et gamin, alors je ne sais pas cela vient de la traduction ou de la plume originale (à priori ce serait la traduction mais bon) et cela m’a empêché de vraiment m’attacher aux personnages et au roman plus généralement.

Enfin, je dois quand même le dire, je trouve cela tellement dommage que ce ne soit pas un roman graphique à part entière parce que les illustrations sont tellement belles, vraiment vraiment. Surtout qu’il y avait matière à en faire quelque chose de spécial dans le livre, car là, elle serve juste à illustrer un peu les personnages mais c’est tout, elle n’apporte quasiment rien, surtout que le texte présent dans les bulles est le même que le texte du récit, encore une fois pourquoi ? Ca alourdit juste le tout.

En bref

Malgré un univers graphique magnifique, l’histoire n’a pas su totalement me séduire. Cependant, je reste curieuse de découvrir la suite pour voir si les petits points négatifs s’arrangent par la suite ou pas.

  • Strawberry Moon, Tome 1: La fille de la lune – Laia Lopez – Hachette – Paru le 24 juin 2020 – 13.90€

7 réflexions au sujet de “Strawberry Moon, un univers graphique magnifique mais une histoire qui me laisse plus mitigée”

  1. Salut !
    J’ai lu ce livre et je conclu de ton article que nous avons un peu le même avis. (J’ai fais un article sur mon blog aussi 🙂 )
    Tu as raison de souligner : je n’ai pas compris non plus l’intérêt de répéter les passages qui sont dans les bulles illustrées, et j’était un peu déçue de ne pas avoir une véritable BD ou roman graphique. Comme toi, j’ai trouvé l’intrigue assez superficielle finalement, et un ton vraiment très jeunesse.
    J’ai quand même lu le tome 2 🙂 ! (pas encore posté de chronique 😉 )

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s