Coup de cœur, Fantasy, Féminisme, LGBTQ+

Le Prieuré de l’Oranger, une pépite fantasy coup de cœur qui mérite son succès

Un monde divisé. Un reinaume sans héritière. Un ancien ennemi s’éveille. La maison Berethnet règne sur l’Inys depuis près de mille ans. La reine Sabran IX qui rechigne à se marier doit absolument donner naissance à une héritière pour protéger son reinaume de la destruction, mais des assassins se rapprochent d’elle… Ead Duryan est une marginale à la cour. Servante de la reine en apparence, elle appartient à une société secrète de mages. Sa mission est de protéger Sabran à tout prix, même si l’usage d’une magie interdite s’impose pour cela. De l’autre côté de l’Abysse, Tané s’est entraînée toute sa vie pour devenir une dragonnière et chevaucher les plus impressionnantes créatures que le monde ait connues. Elle va cependant devoir faire un choix qui pourrait bouleverser son existence. Pendant que l’Est et l’Ouest continuent de se diviser un peu plus chaque jour, les sombres forces du chaos s’éveillent d’un long sommeil… Bientôt, l’humanité devra s’unir si elle veut survivre à la plus grande des menaces.

Tu auras ma bénédiction, Tané, si tu me fais une promesse : celle qu’un jour, tu sauras te pardonner. Tu es au printemps de ta vie, mon enfant, et tu as encore tant à apprendre sur ce monde. Ne te prive pas du privilège qu’est l’existence.

Diversité: Personnages racisés, personnages gay, personnages lesbiens, F/F

Une excellente lecture, une petite bombe de fantasy.

Il est vraiment temps que je vous parle de cette lecture qui date d’il y a plusieurs mois. Mais je vous avoue qu’il est dur de mettre des mots sur cette lecture si particulière tant je l’ai adoré. Le roman se découpe en plusieurs parties et il y a différents points de vues, masculin et féminin. On va commencer par un aspect totalement subjectif, le bouquin est magnifique, De Saxus a fait un travail éditorial incroyable dessus, vraiment, c’est un objet sublime. On referme la parenthèse superficielle.

Je vous avoue que ce roman me tentait énormément depuis des mois, bien avant sa sortie VO donc j’étais ravie de voir que De Saxus (ma nouvelle ME préférée) allait le traduire dans la langue de Molière. Je me sens d’autant plus ravie, car j’ai pu rencontrer l’autrice à la librairie où je travaille et c’était une rencontre incroyable, elle est tellement intéressante et captivante. Mais bref, ce n’est clairement pas le sujet, tout ça pour dire qu’il a quand même traîné dans ma PAL un moment car il me faisait un peu peur vu sa taille et c’est grâce à la LC organisée par Planète Diversité que je me suis lancée dedans.

La plus grande force de ce roman, c’est qu’il n’y a pratiquement aucune longueur et pour un bouquin de presque 1000 pages je trouve ça incroyable. Chaque page, chaque chapitre a son utilité, l’autrice prend le temps de nous placer le cadre, les personnages et les enjeux de son univers et vu la complexité de l’univers, c’est plus que bienvenue.

J’étais vraiment à fond dedans durant les 500 premières pages, mais j’ai fait l’erreur de lire d’autres choses à côté pour couper un peu la lecture et je pense que ma plus grande erreur est là, j’aurais dû me concentrer uniquement sur ce roman, car après j’ai eu plus de mal à m’y remettre, mais clairement ce n’est pas dû à la qualité du roman, mais bien à moi.

L’histoire est vraiment intéressante et captivante, Samantha Shannon s’est basée sur le mythe de Saint -Georges et du dragon et le réinvente à sa sauce en y apportant une belle dose de féminisme et ça, c’est clairement un point important du roman. En effet, il est extrêmement rare d’avoir un roman de fantasy qui met en avant les femmes et quand je parle de femme, je ne parle pas des potiches qui tiennent la main du héros grand beau puissant, mais bel et bien de femmes fortes, guerrières, courageuses, bref des femmes avec un vrai rôle dans l’histoire. Et dans Le Prieuré de l’Oranger, clairement, les femmes sont mises à l’honneur et l’on va en suivre plusieurs au fil de l’histoire.

Comme dit précédemment, on a quatre PDV différents dont Ead et Tané, les deux femmes au centre du récit (même si elles ne sont pas les seules). D’emblée, j’ai adoré Ead, elle a eu mon cœur très rapidement. C’est un femme tellement incroyable, loyale et puissante, je ne sais trouver les mots pour vous dire à quel point il faudrait plus de personnages comme Ead dans la littérature SFFF. J’ai beaucoup aimé Tané également, plus nuancée au niveau de son caractère et de ses actions, mais tout aussi intéressante. Concernant les autres PDV, Loth est un personnage que j’adore énormément aussi, beaucoup plus que Niclay qui m’écœure. On croise d’autres personnages au cours de l’histoire comme Sabran, jeune femme intéressante et déterminée qui suivra son destin jusqu’au bout.

Autre point qu’il faut souligner, c’est la diversité qu’il y a dans le roman. Outre la place prédominante faite aux femmes, il y a des personnages racisés et surtout des relations homosexuelles, masculines ET féminines et c’est tellement rare en fantasy que clairement il faut le souligner et la romance F/F est tellement géniale (non, je ne vous dirais pas qui sont les deux personnages concernés, à vous de le découvrir 😏).

Concernant l’histoire, je ne vous en dirais rien de peur de vous spoiler, sachez que vous rencontrerez au détour des pages des dragons, de la magie, des personnages badass à souhait, des sacrifices, des trahisons, de l’amour, la rédemption, le pardon et beaucoup de courage. La plume est très très belle, honnêtement, c’est l’une des plus belles écritures que j’ai pu lire dans ma vie de lectrice (à nuancer parce que j’ai lu une traduction certes) mais clairement, ça permet une lecture très fluide. Important de le préciser, ce n’est clairement pas un roman à action par contre, si vous cherchez de la baston à outrance, ce ne sera pas dans celui-ci.

Alors attention par contre, je me dois de le préciser, il y a beaucoup de noms et d’informations surtout au début c’est pourquoi je recommande d’être vraiment concentré pendant la lecture et surtout je ne conseille pas comme première lecture fantasy si vous n’en avez jamais lu avant, commencez par quelque chose de plus facile pour vous familiariser au genre. Ah et il s’agit d’un one-shot donc pas de risque d’être frustré à la fin (quoique …)

“ Mon cœur connaît ton chant, et il en va de même pour le tien. Je te reviendrai toujours

En bref

J’ai aimé chaque chapitre, chaque ligne, chaque mot de ce roman bouleversant et captivant qui se hisse sans effort dans mon top de mes meilleurs romans. Je ne peux que vous inviter à le découvrir à votre tour et de ne surtout pas être effrayé par sa taille. (Petite anecdote, en écrivant cette chronique, je me suis clairement donné envie de le relire, c’est vous dire à quel point c’est une bombe ce roman)

Pour finir cette chronique en beauté, je vous met ici les liens de deux articles de Planète Diversité avec un article interview de l’autrice et un autre sur le sexisme en fantasy (hyperrrrrr intéressant !). Encore une chose, la photo de la bannière vient du blog L’ours inculte dont je vous mets également la chronique ici (j’ai beaucoup aimé la façon dont elle parle du roman, je vous invite à découvrir son blog moi je viens de le découvrir également, j’adore). Bref, j’arrête de vous raconter ma vie, belle fin de journée les lunars 🌙

  • Le Prieuré de l’Oranger – Samantha Shannon – De Saxus – Paru le 31 octobre 2019 – 24.90€ pour le format classique, 29.90€ pour le format broché (donc Hardback mais en français) et 14.99€ pour l’ebook

4 réflexions au sujet de “Le Prieuré de l’Oranger, une pépite fantasy coup de cœur qui mérite son succès”

  1. Coucou, bon dimanche 😀
    Je suis trop heureuse de ta chronique, c’est vrai que je l’attendais!
    Alors je suis trop d’accord avec ta lecture des personnages! Moi aussi j’adore Ead et je trouve Niclay dégueu!
    Je suis d’accord aussi sur le fait qu’il n’y a pas de longueur, d’ailleurs je reproche plus des « courteurs! » sur la fin. Tout est tellement développé dans le livre que la fin a été trop rapide pour moi.
    En tout cas c’est un livre génial. 😀
    Je t’embrasse très fort ma lectrice lunatique préférée.

    Aimé par 1 personne

  2. Ta chronique reflète parfaitement ce que j’ai moi même pensé de ce roman! Elle est très bien écrite et je suis d’accord sur tous les points. Ce roman est vraiment une pépite !

    Aimé par 1 personne

Répondre à Jordana Simon Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s