Contemporain, Young Adult

Missouri 1627, une comédie déjantée avec un thème particulier

Veronica est une ado de 17 ans à qui tout réussit. Jolie fille populaire et major de sa promotion, elle vient d’être admise dans la prestigieuse université de Brown. Ses parents sont très fiers de sa réussite. Et effectivement, sa vie semble toute tracée ! Pourtant le jour où Veronica découvre qu’elle est enceinte : son monde s’écroule. Ses chances d’intégrer l’une des meilleures écoles sont menacées.
Son petit ami est un loser et elle n’est pas prête à être mère. Mais Veronica vit dans le Missouri, un état où l’accord parental est indispensable pour qu’une mineure puisse avorter. Et elle sait qu’elle ne pourra jamais compter sur le soutien de ses parents. Sa seule solution : se rendre dans une clinique au Nouveau-Mexique, à près de 1 500 kilomètres de chez elle. Désespérée, elle se tourne vers son ex-meilleure amie, Bailey, punkette affranchie, pour effectuer les 14 heures de route qui les séparent de la clinique.

Il se trompe : je n’ai pas besoin d’espace. Pour moi, l’univers est vide. Ce n’est pas l’espace qui manque. Je suis l’espace. Des milliers de kilomètres me séparent de la seule chose qui pourrait me sauver de ce cauchemar.

  • TW: Avortement

Aujourd’hui, on va parler d’un livre un peu particulier, car Missouri 1627 est une comédie sur l’avortement, rien que ça. C’est un roman qui m’intéressait beaucoup depuis l’annonce de sa sortie en juin dernier, mais avec le Covid, la sortie a été repoussé à aujourd’hui.

S’il m’intéressait autant, c’était à cause de son sujet, l’avortement. Je trouve qu’il y a encore trop peu de romans qui traitent de ce sujet en littérature jeunesse, ça reste encore aujourd’hui un sujet tabou et je trouve que les auteur.e.s ont réussi à en parler avec justesse.

Dans ce récit, la religion a un poids important, l’héroïne vivant dans une famille croyante, elle va se poser des questions sur ce qu’on lui a appris à l’Eglise notamment et ce récit nous montre parfois l’incohérence des propos des gens contre l’IVG (on a un personnage de stripteaseuse qui est contre l’IVG par exemple) entre autres et je trouve que c’est intéressant de montrer qu’il ne faut pas toujours croire ce que l’on nous dit et qu’il faut se fier à son propre jugement aussi. On parle également ici d’amitié et de l’importance de celle-ci mais aussi du droit de disposer de son corps, de vouloir une grossesse et de ne pas l’imposer à l’autre, la volonté d’être parent ou non et c’est extrêmement important.

Certains événements sont complètement invraisemblables mais ça reste une comédie et non un roman purement réaliste donc ce n’est pas extrêmement grave. Concernant les personnages, autant j’ai réellement détesté le petit copain de Ronnie qui est un sale type (pour ne pas dire autre chose), autant j’ai vraiment apprécié Ronnie et Bailey, j’ai aimé les suivre durant leur périple déjanté.

En bref

Un roman qui traite de façon décomplexé de l’avortement mais en abordant malgré tout des sujets importants, c’est une bonne chose que des romans comme celui-ci paraissent en France. Je regrette juste la fin un tantinet ouverte et parfois le manque de logique dans les événements mais ça reste une bonne découverte.

  • Missouri 1627 – Ted Caplan & Jennifer Hendriks – Bayard – Paru le 24 février 2021 – Disponible à 15,90€ pour le grand format et 10,99€ pour l’ebook

3 réflexions au sujet de “Missouri 1627, une comédie déjantée avec un thème particulier”

  1. Franchement il me dit énormément. Moi qui vis dans un pays ou l’avortement n’est pas légal j’avoue que j’ai toujours en tête qu’il faut voyager pour avorter si quelque chose se passe mal.
    Il est dans ma WL mais merci pour ce joli post.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s