Fantasy, Steampunk, Young Adult

Dragons et Mécanismes, encore un très bon récit signé Adrien Tomas

Dague est voleur et espion. Il vit de cambriolages et de petits larcins. Alors qu’il est en mission de surveillance, il assiste à l’agression de Mira, une étrangère qui a fui son pays suite à un coup d’Etat. L’adolescente est archiduchesse, poursuivie par un tyran qui veut l’épouser et s’accaparer ses talents. Car elle fait partie des mécanomages, des sorciers capables de combiner leurs pouvoirs à de savants montages d’ingéniérie mécanique.

En sauvant Mira, Dague est blessé, et les deux jeunes gens sont d’abord contraints de se cacher. Mais l’aristocrate est déterminée. Pour échapper à son ennemi et – accessoirement – tenter de récupérer le trône d’Asthénocle auquel elle peut prétendre, elle est résolue à s’enfoncer au cœur de la jungle. Un territoire hostile, quasi inexploré, et peuplé de dragons sanguinaires.

Dague hocha machinalement la tête, sans répondre. Il ne comprenait rien à cette histoire de permutation de sexe à volonté. […] Il ne voyait pas du tout pourquoi quelqu’un voudrait ainsi passer d’un genre à l’autre, pourquoi quiconque voudrait ainsi échanger l’identité avec laquelle on était né contre une autre, diamétralement opposée, plutôt que se faire à celle que l’on s’était vu allouer. Cela ne faisait aucun sens pour lui. Mais peut-être pensait-il cela parce qu’on ne lui avait jamais donné le choix. Peut-être parce que contrairement à Shumbi, il était à l’aise dans son corps tel qu’il était, et n’avait pas envie d’en changer.
La vérité est qu’il n’avait pas besoin de comprendre. Il avait juste besoin d’accepter.

  • Merci à Netgalley et à Rageot de m’avoir permis de lire ce roman
  • Diversité: Pp noir, pp aro, ps non-genré/trans

Eh oui, en l’espace d’un mois, je vous présente non pas un, mais deux romans d’Adrien Tomas. Moi fan ? Du tout.

J’avais adoré Engrenages & Sortilèges, j’avais tellement envie de retrouver l’univers et mon vœu a été exaucé car Adrien a écrit un autre roman qui se passe dans le même univers, une sorte de suite non-directe et je le précise de suite, vous pouvez lire celui-ci sans avoir lu E&S sans soucis, vous serez spoilés sur certains événements qui se passent dans E&S (à la fin) mais il n’est pas indispensable d’avoir lu le premier pour lire celui-là, ça aidera néanmoins à la compréhension de l’univers qui reste un peu complexe pour les non-familiers.

Le gros point fort d’Adrien, c’est la création d’univers. Je suis soufflée par l’originalité et la complexité de ses univers à chaque fois. Dans celui-ci, il reprend son univers d’Engrenages et Sortilèges mais il arrive encore une fois à le complexifier et à ajouter des éléments qui apportent un vrai plus à l’univers déjà existant. La plume est encore sensationnelle, j’aime beaucoup la façon dont écrit cet auteur, c’est très fluide et magnifique en même temps.

L’intrigue est chouette et elle tient plutôt bien la route. De même, les personnages sont vraiment cool et c’est un plaisir de les suivre dans leur périple. J’ai beaucoup aimé Dague ainsi que la mascotte Cut, j’ai eu un tantinet plus de mal avec Mira au départ de part son caractère mais on fini par s’attacher à elle. Point extrêmement positif, il y a de la diversité dans ce roman entre Dague qui est noir et Mira qui est aro (si je ne me trompe pas). Il y a également un personnage que je qualifierais de non-genré, vous comprendrez en lisant le livre et je trouve que c’est intéressant parce que ça emmène un questionnement chez nos protagonistes que je trouve pertinent et que l’on pourrait transposer dans notre société.

Cependant, ce n’est pas un coup de cœur pour plusieurs raisons. La première, c’est que je regrette que la partie course poursuite dans la jungle dure si longtemps, parce que même s’il n’y a pas de longueurs, ça peut manquer d’action. Deuxièmement et c’est le défaut récurrent d’Adrien Tomas, c’est la fin qui est un peu précipité à mon sens. Dernièrement, la romance m’a un peu posé soucis dans le sens où j’aurais aimé qu’il n’y en ait pas plutôt qu’avoir quelque chose d’un peu précipité, ça aurait été intéressant de ne pas avoir je trouve, mais après, elle n’est vraiment pas très présente.

En bref

Une très très bonne lecture, ce roman confirme à quel point j’adore le style d’Adrien Tomas. Même si ce n’est pas un coup de coeur pour certaines raisons, j’ai adoré cette lecture et je continuerais à suivre ses parutions de près. Rien que pour l’univers, je vous conseille de vous pencher sur celui-ci et Engrenages & Sortilèges.

  • Dragons & Mécanismes – Adrien Tomas – Rageot – Paru le 24 février 2021 – Disponible à 18,50€ pour la version papier et 14,99€ en ebook

4 réflexions au sujet de “Dragons et Mécanismes, encore un très bon récit signé Adrien Tomas”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s