Bit-lit / Urban fantasy, Coup de cœur

Rebecca Kean Tome 7, encore un tome du tonnerre

Je suis d’une nature profondément optimiste, la preuve : ma meilleure amie s’apprête à donner naissance à « Damien, le fils du diable » ? Je me dis pas grave, tant qu’il naît sans cornes et sans odeur de soufre, on devrait pouvoir gérer. Mon petit ami me ment depuis des années ? Pas de problème, je décide de retourner chez moi et de m’y construire une vie meilleure… Bref, je reste positive. Du moins, c’était le cas jusqu’à maintenant. Parce que, pour la première fois de ma vie, j’ai beau chercher, je ne vois vraiment pas comment je vais pouvoir m’en tirer.

— Les muteurs viennent de nous envoyer un message par pigeon-garou.

Par pigeon-garou ? À l’heure de la 5G ?

Il était plus que temps que je lise ce septième tome des aventures de Rebecca Kean que j’ai attendu comme le messie pendant des années, et je ne ressors pas déçue de cette lecture que j’ai adoré. Pour le coup, j’ai vraiment retrouvé ce que j’aimais tant dans cette série et ce tome redonne un peu de pep’s à la série après le sixième tome un peu plus timide.

L’une des choses que je préfère dans cette série, c’est l’univers riche qui mélange les mythologies et les créatures surnaturelles pour mon plus grand plaisir et Cassandra O’Donnell arrive encore une fois à complexifier cet univers en y ajoutant de nouveaux enjeux et le tout reste cohérent.

J’étais ravie de retrouver tous les personnages que j’aime tant, même si l’autrice les malmène et malmène notre cœur par le même occasion. Rebecca est un personnage que j’aime à un point, c’est l’une de mes héroïnes préférées. Son évolution est stupéfiante entre le premier et ce septième tome, elle devient plus humaine, plus à l’écoute de ses émotions et prend enfin son destin en main. Et ce septième tome signe le retour d’un personnage central de la série, l’un de mes personnages préférés évidemment.

Aucun temps mort dans ce roman, l’intrigue tient la route et nous tient en haleine tout au long du récit, la plume est toujours aussi fluide et c’est un plaisir à lire, quand je suis en panne de lecture je sais que lire un tome de cette série, ça me rebooste à chaque fois. Mais je vous avoue que je pensais qu’il y aurait plus de répercussions du côté de l’intrigue suite à la fin du sixième tome, à voir dans le huitième tome si ça bouge un peu plus.

Mais la seule chose que l’on pourrait reprocher à cette série, c’est qu’il y a beaucoup beaucoup de personnages, ce qui veut dire que certains sont mis de côté pendant parfois plusieurs tomes faute de place pour les développer. On s’approche doucement de la fin (il reste un tome ou deux je crois) et je pense que c’est une bonne chose, pour l’instant tout se tient et est incroyable mais on pourrait finir par tourner en rond si la série se prolongeait davantage.

En bref

Un septième tome toujours aussi bon, j’aime vraiment énormément cette série, à cause de l’univers et des personnages. J’ai hâte de pouvoir lire le huitième tome et le second tome de Leonora.

  • Rebecca Kean, Tome 7: Akhmaleone – Cassandra O’Donnell – J’ai Lu – Paru le 20 janvier 2021 – Disponible à 12,90€ pour le format papier et 9,99€ pour l’ebook

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s