Fantasy, Historique

Troie, Tome 1: Un premier tome complexe

Trois individus vont changer la destinée de plusieurs nations.
Hélicon, le jeune prince de Dardanie, hanté par une enfance traumatisante; la prêtresse Andromaque, dont le caractère de feu et l’indépendance forcenée se dressent contre la volonté des rois; et le légendaire guerrier Argurios, emmuré dans la solitude, uniquement motiver par son besoin de vengeance.
À Troie, ils découvrent une cité déchirée par des rivalité impitoyable -un maelström de jalousie, de tromperie et de traîtrise meurtrières. En dehors des murs de la cité mythique, des ennemis assoiffés de sang convoitent ses richesses et conspirent à sa chute. C’est une époque de bravoure et de trahison. Une époque de bain de sang et de terreur.
Une époque pour les héros!

– Mon bonheur ne dépend pas des autres. Je serai heureuse, ou je ne le serai pas, mais aucun homme ne me fournira ce bonheur, ou ne m’en privera.

– Tu as une philosophie de vie bien dure, Andromaque. Mais tu as raison : personne n’est responsable du bonheur des autres. Même si, ironiquement, on peut être responsable de leur malheur…

TW: Violence, massacre, sang, viol

J’entends parler de Monsieur Gemmell depuis très longtemps maintenant et sa série Troie me fait de l’oeil depuis des années (parce que j’adore la mythologie, toi-même tu sais) et du coup j’y croyais vraiment en commençant ma lecture et même si j’ai aimé, il y a du positif et du négatif.

Ce premier tome est une grosse introduction à mes yeux parce que finalement, il n’est pas question de la guerre de Troie ici, on plante le décor et tous les personnages qui interviendront de près ou de loin, c’est vrai que je ne m’attendais pas à ça mais pour le coup, ce n’était pas spécialement gênant, j’ai aimé qu’on prenne le temps de vraiment présenter le contexte historique et politique qui amènera à la guerre de Troie que l’on connait. Et je trouve intéressant ce parti pris de l’auteur d’avoir choisi des points de vue très différents et pas forcément des protagonistes de premier choix mais plutôt méconnus ou peu entendu dans d’autres versions.

Par contre, c’est vraiment long, il n’y a pas tant d’action que ça donc il faut vraiment s’accrocher et ne pas le lire durant une panne de lecture parce que sinon c’est impossible d’en venir à bout je pense, surtout qu’il y a une narration plutôt complexe avec énormément de points de vu différents qui changent d’un chapitre à l’autre. Précisément, chaque chapitre est divisé en trois parties avec un point de vue différent à chaque fois (point de vue qui n’est pas toujours celui des trois principaux). Complexe je vous avais dit, mais ça rend le récit très riche aussi.

Ce que je n’ai pas aimé personnellement par contre, c’est les nombreuses mentions de viol et d’agressions sexuelles envers les femmes. Alors, oui, c’est une époque de guerre et le viol était courant dans le camp des perdants, c’est une réalité, okay MAIS je pense que ce n’est pas nécessaire dans un roman de le rappeler tout le temps, de décrire en détail presque l’un des viols. On veut montrer qu’il y a de la violence dans le récit, il y a d’autres moyens de le faire et c’est quelque chose que je regrette dans les romans de fantasy. Je vous mets ici le lien d’un article fait par Planète diversité qui résume à merveille mon avis sur la question. Puis même si on a quelques personnages féminins intéressants, elles sont vite remises à leur état de femme soumise, qui n’est bonne qu’à être bai*er et à faire des enfants, sympa.

En bref

Un titre intéressant mais qui ne plaira assurément pas à tout le monde de par la complexité de la narration et les quelques longueurs. Malgré les défauts, je reste globalement satisfaite de cette lecture et je continuerais la suite.

  • Troie, Tome 1: Le seigneur de l’arc d’argent – David Gemmell – Bragelonne (Milady pour le poche) – Paru le 19 mars 2014 – 8,20€ pour le poche et 5,99€ pour l’ebook (le grand format est disponible d’occasion)

4 réflexions au sujet de “Troie, Tome 1: Un premier tome complexe”

  1. Ah oui c’est mitigé quand même comme avis.
    Alors oui on sait que tu adores la mythologie et tu sais surement aussi que moi c’est pas forcément mon truc!
    Et en grande fan de Gemmell ce n’est pas du tout la raison pour laquelle je l’aime! (Oui, carrément, je l’aime!)
    J’ai vraiment lu beaucoup de ses livres mais je suis beaucoup plus fan de sa fantasy, BEAUCOUP, donc peut être que ce n’était pas le bon livre pour commencer.

    Aimé par 1 personne

  2. Il faudra que je tente de lire Gemmell un de ces quartre 😀 Par contre je ne pense pas commencer par ce livre : ton avis me conforte dans l’idée que ce n’est pas ce que je recherche ^^

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s