Fantastique, Horreur

Mexican Gothic

Un manoir isolé. Un aristocrate dangereusement séduisant. Et une jeune mondaine poussée à dévoiler leurs atroces secrets.

Après avoir reçu un mystérieux appel à l’aide de sa cousine récemment mariée, Noemí Taboada se rend à High Place, un manoir isolé dans la campagne mexicaine. Elle ignore ce qu’elle va y trouver, ne connaissant ni la région ni le compagnon de sa cousine, un séduisant Anglais. Avec ses robes chic et son rouge à lèvre, Noemí semble plus à sa place aux soirées mondaines de Mexico que dans une enquête de détective amateur. Elle n’a pourtant peur ni de l’époux de sa cousine, un homme à la fois troublant et hostile, ni du patriarche de la famille, fasciné par son invitée… ni du manoir lui-même, qui projette dans les rêves de Noemí des visions de meurtre et de sang.

Car High Place cache bien des secrets entre ses murs. Autrefois, la fortune colossale de la famille la préservait des regards indiscrets. Aujourd’hui, Noemí découvre peu à peu d’effrayantes histoires de violence et de folie. Si elle ne s’en échappe pas très vite, elle risque fort de ne plus jamais pouvoir quitter cette demeure énigmatique…

La réalité du mariage soutenait difficilement la comparaison avec les belles histoires d’amour des livres. Noemí pensait même qu’il s’agissait d’un jeu de dupes. Les hommes se montraient polis et attentionnés lorsqu’ils courtisaient une femme, l’invitant à des fêtes, lui offrant des fleurs, sauf qu’après les noces, les fleurs fanaient vite. Un homme marié n’envoyait pas de lettres d’amour à sa femme. Voila pourquoi Noemí passait d’un soupirant à l’autre : elle craignait toujours que son admirateur du moment finisse par se lasser d’elle. De plus, elle appréciait les plaisirs de la chasse, la joie qui coulait dans ses veines lorsque son numéro de charme fonctionnait. Mais, au final, elle trouvait les garçons de son âge sans intérêt, ne sachant parler que de leurs fêtes de la semaine précédente et de celles prévues la semaine suivante. Des hommes trop simples, trop ennuyeux. Pourtant, la perspective de s’attacher à quelqu’un de plus solide la rendait nerveuse. Elle se sentait prise entre deux feux, le désir d’une relation pérenne et l’envie de ne jamais changer, de vivre une jeunesse éternelle.

Les TW sont annoncés juste en dessous :

  • Meurtre, inceste, cannibalisme, agressions sexuelles
  • Diversité: Pp POC

Avant de commencer ma chronique, je tiens à rappeler qu’il s’agit d’un roman très très sombre avec de gros TW, TW que j’ai mis en blanc afin de ne pas divulguer les éléments de l’intrigue à ceux qui ne le souhaitent pas mais il vous suffit de passer la souris au niveau de la ligne TW pour les voir si cela vous intéresse.

J’avoue, je ne suis clairement pas une fan d’horreur, c’est même carrément l’inverse si je veux me montrer totalement transparente avec vous, je suis une vraie chochotte. Mais je ne sais pas, ce livre-ci m’a attiré plutôt rapidement, alors la sublime couverture y est un peu pour quelque chose je vous l’avoue. Et franchement, c’était une très très bonne lecture.

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce roman si ce n’est à une ambiance bien flippante, un manoir perdu au milieu de nulle part et de sombres secrets et c’est totalement ce que j’ai retrouvé ici. J’ai beaucoup aimé le déroulé de l’histoire, on ressent très vite le malaise ambiant, ce côté glauque que j’attendais arrive assez vite dans le roman (ce qui n’est pas pour me déplaire au contraire) mais il y a surtout une vraie escalade de l’horreur et du malaise au fur et à mesure qu’on tourne les pages jusqu’au point de chute.

Comme annoncé plus haut, je ne m’y connais absolument pas en horreur donc je ne sais pas si le schéma narratif et cette intrigue présents ici ont déjà été vu ou utilisé mais pour ma part, j’ai trouvé que c’était très intelligent et original, je ne m’y attendais absolument pas. Mais surtout, j’ai beaucoup aimé le personnage de Noemì, indépendante avec un fort caractère et qui va tout faire pour découvrir la vérité. Elle reste elle-même du début à la fin, malgré ce qu’elle découvre ou ce qui lui arrive, elle a un objectif et fera tout pour y parvenir et c’est le genre d’héroïne que j’aime suivre.

En bref

Une très bonne incursion dans le monde de « l’horreur » et du roman gothique, j’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture que je vous recommande vivement (lecture parfaite pour le Pumpkin Autumn Challenge par ailleurs)

  • Mexican Gothic – Silvia Moreno-Garcia – Bragelonne – Paru le 18 août 2021 – Disponible à 18,90€ pour le grand format et 12,99€ pour l’ebook

2 réflexions au sujet de “Mexican Gothic”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s