Fantastique, Fantasy, Young Adult

La malédiction de Highmoor

Au manoir de Highmoor, isolé au milieu d’un vaste océan, le Duc Thaumas, a déjà perdu quatre de ses filles dans de dramatiques circonstances : noyade, chute, maladie… L’une d’elles, Annaleigh, refuse de croire à la folle rumeur selon laquelle elles seraient toutes maudites. En se rendant sur le lieu du tragique accident de sa soeur Eulalie, Annaleigh découvre un passage caché dans la falaise. Une porte mystérieuse ouvre sur un royaume qui fait oublier tous leurs soucis aux jeunes duchesses.
Noyées dans la joie et les fêtes, elles dansent chaque soir jusqu’à l’aube, épuisées, enivrées, envoutées… Seule Annaleigh réussit à s’arracher à ces bals hypnotiques, déterminée à comprendre la puissante malédiction de Highmoor, au risque comme ses soeurs d’y perdre la vie…

Je suis demeuré seul longtemps

Dans un monde empli de gémissements

Mon âme était une vague n’ondoyant plus

Jusqu’à ce que la belle et douce Eulalie devienne mon heureuse élue

  • TW: Sang, meurtre

La Malédiction de Highmoor était certainement l’un des titres les plus attendus de cette rentrée littéraire, j’avais déjà entendu de bons échos sur ce roman lors de sa parution en VO et je ne dis jamais non à une réécriture.

Car il s’agit ici d’une réécriture du conte des 12 princesses au bal mais en version beaucoup plus sombre et c’est annoncé dès les premières pages puisque le roman commence et on découvre notre héroïne qui assiste à l’enterrement d’une de ses sœurs. Le décor est posé, c’est un récit plus sombre que le conte d’origine parce que les sœurs meurent les unes après les autres. Notre héroïne va essayer de comprendre ce qui est arrivé à sa dernière sœur, parce qu’elle ne croit pas à un accident.

C’était une bonne lecture dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé l’ambiance mais j’ai eu vraiment plus de mal avec la romance, j’en ai marre de voir ce genre d’insta love dans les romans YA. Et pour continuer dans les défauts, je trouve que la révélation du pourquoi du comment est un peu sorti de nulle part.

Concernant l’intrigue, on a donc un côté suspense très présent parce qu’on veut essayer de comprendre ce qui arrive à cette famille en même temps que notre héroïne. L’ambiance est très sombre comme je l’ai déjà dit et clairement c’était cool et on a un côté maritime très présent parce que l’histoire se passe sur une île, il y a toute une mythologie qui tourne autour de la mer et des îles et c’est plutôt bien trouvé je trouve. Le fantastique est très présent aussi au fur et à mesure qu’on avance dans le roman. Mais je préfère prévenir, la fin est un peu tantinet sanglante, pour les âmes sensibles soyez prévenus.

En bref

Outre la romance que je n’ai pas aimé, l’histoire était vraiment sympa & haletante, ce qui en fait une bonne lecture.

  • La malédiction de Highmoor – Erin A. Craig – Casterman – Paru le 22 septembre 2021 – Disponible à 18,95€ pour le grand format papier et 13,99€ pour l’ebook

3 réflexions au sujet de “La malédiction de Highmoor”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s