Contemporain, Coup de cœur, LGBTQ+, Young Adult

Felix Ever After

Felix cumule les étiquettes –; noir, queer, trans –; mais son identité reste trouble. Comment avancer dans la vie quand on n’arrive pas même à savoir qui l’on est ?
Alors qu’il lutte pour s’affirmer, le jeune homme va devoir faire face aux critiques et aux jalousies. Mais dans l’épreuve vont éclore les plus grandes amitiés… et la plus belle des histoires d’amour.

– Il y a beaucoup de choix. Beaucoup d’étiquettes. Trop. Pourquoi cette obsession de tout mettre dans des cases ?

– Dans un monde parfait, un monde sans transphobie ni aucune forme de rejet de l’autre, on n’aurait sans doute pas besoin d’étiquette. Mais voilà, on est dans un monde imparfait, et quand je suis face à des cons, ça me fait du bien de savoir que je ne suis pas le seul mec trans au monde.

  • Diversité: Pp queer, trans, noir / ps lesbien, ps gay, ps trans, ps non-binaire
  • TW: transphobie, outing, utilisation du deadname, harcèlement, homophobie
  • Merci à Netgalley & à Slalom de m’avoir permis de lire ce roman

Felix Ever After faisait parti de ces romans VO que je rêvais de voir traduit en France un jour et grâce à la ME Slalom, c’est devenu réalité, merci à eux pour ça ! Parce que je crois sincèrement que ce livre doit être mis entre toutes les mains, absolument TOUTES.

Mais avant de vous parler du roman en lui-même, je dois vous dire quelque chose. J’ai commencé ce roman au moment de sa sortie, soit en août dernier. Je l’avais mis en pause à l’époque parce que je n’arrivais pas à apprécier le personnage principal et je savais que j’allais adorer cette histoire, il me fallait juste m’en éloigner un peu pour encore plus l’apprécier plus tard. Je l’ai donc repris de temps en temps, lisant à mon rythme mais c’est véritablement la semaine passée que je me suis remise dedans à fond et clairement je pense que ça a été l’une de mes meilleures décisions de le mettre en pause quelque temps parce que cette fois-ci fût la bonne, j’ai adoré ce que j’ai lu.

Comme mentionné précédemment, je savais qu’il y avait de grandes chances pour que j’aime ce récit parce qu’il aborde des sujets qui m’intéressent beaucoup, à savoir la trans-identité, le genre dans son ensemble et tout un panel de choses liées à la communauté LGBTQI+. Je pense qu’il est important de ne jamais se reposer sur ses acquis et de toujours continuer à apprendre ou à déconstruire certains préjugés, surtout pour des sujets comme ceux-ci qui sont à mon sens extrêmement importants. C’est pourquoi j’aime lire des livres avec de la diversité, pour comprendre et apprendre, afin d’éviter les erreurs et de blesser les autres, d’ouvrir un peu plus le chemin de la tolérance et Felix Ever After appartient à cette catégorie de roman qui permettent d’apprendre et de s’éduquer. J’ai appris des choses sur la transidentité et sur le genre que je ne connaissais pas encore et rien que pour ça, cette lecture valait le coup à 1000%

Même si j’ai eu du mal avec Felix sur le début du roman, petit à petit on commence à s’attacher à lui. On ressent très bien ses questionnements concernant son identité, son malaise, ses angoisses, tout cela est très bien retranscrit dans le roman. Comme vous avez pu le voir avec les TW, ça peut être une lecture parfois difficile, il y a des passages durs à lire donc faites bien attention aux TW.

Si j’ai eu du mal avec Felix et le début du roman, ce fut aussi parce qu’à un moment, le récit prend une direction qui me plaisait moyennement avec la vengeance mais finalement on en sort plutôt rapidement et tant mieux ! Puisque cela laisse la place à des discours engagés sur le genre, à des moments d’amitié et d’amour magnifiques, à la renaissance de Felix tout simplement. Vraiment, ce roman est beau, tout n’est pas rose mais je me souviendrais surtout de l’amour et de la tolérance que prône ce roman tout au long des pages, c’est à mes yeux LE message de Felix Ever After

En bref

Vous l’aurez compris à ce stade de ma chronique, je vous recommande plus que chaleureusement cette lecture qu’il est indispensable d’avoir lu au moins une fois et qui doit être mise entre toutes les mains.

  • Felix Ever After – Kacen Callender – Slalom – Paru le 12 août 2021 – Disponible au format papier à 17,95€ et 4,99€ pour l’ebook

3 réflexions au sujet de “Felix Ever After”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s