Fantasy, Young Adult

La longue nuit

Mira a un rêve : devenir la première femme enquêtrice du royaume. Mais pour cela, elle doit réussir l’épreuve de la longue nuit, un rite qui permet à chacun de gagner sa place dans la société. L’enjeu est de survivre une nuit entière dans la forêt interdite et de trouver une fleur de Lune… Mira n’est pas au bout de ses surprises, car les secrets de la forêt vont bien au-delà de cette terrible initiation.

La vie du barde est une malédiction, car chacun de ces mots est remis en question, mais elle est aussi magie, car ses mots sont aussi éphémères qu’une bougie.

  • TW: Sang, cadavres, chasse à l’homme
  • Merci à Netgalley & Didier jeunesse de m’avoir permis de lire ce roman

J’avoue que je suis intriguée par ce titre depuis sa sortie, entre cette couverture somptueuse et ce résumé alléchant, j’étais très curieuse de me faire mon propre avis sur ce roman.

Je dois avouer que le résumé m’a induit en erreur et que j’ai été déconcertée quelques instants au début de ma lecture. En effet, je pensais que l’on allait suivre Mira lors de sa longue nuit et que tout le roman se déroulait pendant cette fameuse nuit mais ce n’est pas tout à fait cela. Nous suivons bien la longue nuit de Mira mais il ne s’agit que de l’introduction, nous la suivons ensuite dans un autre contexte, lié à la longue nuit néanmoins.

Il s’agit d’une erreur de compréhension de ma part mais finalement, ce n’est pas plus mal puisque le roman se révèle beaucoup plus complexe et sombre que ce à quoi je m’attendais à la lecture du résumé et c’était donc une bonne surprise. J’ai trouvé ce récit très intéressant et surprenant.

Nous sommes donc dans une société d’hybrides où nous suivons Mira, une femme antilope qui va tenter de résoudre une disparition mais ses pas vont la conduire beaucoup plus loin qu’elle ne le pense, jusqu’au territoire des Dents-pointues. J’ai aimé suivre notre Mira dans sa quête de réponses, c’est un personnage intéressant à suivre, courageuse voire trop téméraire mais qui ne recule devant rien pour la vérité, même si elle est sale, monstrueuse.

C’est un bon récit, bien construit et l’alternance des points de vues est sympathique et apporte du dynamisme à cette histoire. Je regrette néanmoins certaines petites longueurs au milieu du roman et je n’ai pas toujours été conquise par la plume de l’auteur mais c’est personnel pour le coup et il n’empêche que j’ai vraiment apprécié cette histoire qui sort un peu des sentiers battus par son cadre.

En bref

Une très bonne histoire que j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir. Si vous aimez les récits sombres, celui-ci est un bon YA dans le genre.

  • La longue nuit – David Moitet – Didier Jeunesse – Paru le 6 avril 2022 – Disponible à 15,90€ pour le format papier et 11,99€ pour l’ebook

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s