Fantastique, LGBTQ+, Steampunk

Prodige, un roman qui s’est révélé en-dessous de mes attentes

Belimai Sykes est beaucoup de choses : un Prodige, le descendant d’anciens démons, une créature faite de sombres tentations et de rares pouvoirs. Il est aussi un homme au passé brutal, victime d’une dangereuse addiction. Et Belimai Sykes est également le seul vers qui le capitaine William Harper peut se tourner quand il se retrouve avec une série de meurtres sanglants sur les bras.

Mais monsieur Sykes ne travaille pas gratuitement et le prix de sa compagnie coûtera au capitaine Harper bien plus que sa réputation. Des maisons nobles où sorcellerie et vivisections se dissimulent sous des apparences lisses, aux quartiers fumants des Enfers en contrebas, le capitaine Harper devra se battre pour la justice. Pour sa vie.

Ses ennemis sont nombreux et son unique allié est un démon qu’il ne connaît que trop bien. C’est le risque quand on côtoie les déviants…

Le Lucifer que Dieu a nommé Prince de l’Air et des Étoiles est le même Lucifer qui est tombé dans les Abysses. Sariel et Rimmon étaient les archanges de la Tempête avant de devenir des seigneurs de l’Enfer. Si nous acceptons le fait que les Prodigals aient été des démons, alors nous devons accepter le fait qu’ils aient également été le troisième Parti à s’être révolté contre Dieu. Ils étaient des anges.

  • Merci à Netgalley et à MxM Bookmark de m’avoir permis de lire ce roman

J’ai commencé Prodige il y a très longtemps, au moins un-deux ans et je l’avais laissé de côté deux fois pour finalement le reprendre la semaine dernière afin de le finir. Au final, cette lecture s’est révélée intéressante et un peu plus sympathique que prévu, mais ça reste une déception malheureusement.

En relisant le résumé du roman, je trouve que cela ne correspond pas forcément à ce que j’ai lu. Je m’attendais vraiment à autre chose en commençant ce roman. Le résumé annonce une épopée entre maisons nobles, sorcellerie et les Enfers, alors oui, on voit ces trois lieux, mais je m’attendais à quelque chose d’autre.

Le problème avec ce roman, c’est que je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, je suis restée assez indifférente parce que je trouve qu’ils ne sont pas assez développés, on reste assez en surface et ça m’a empêché de vraiment m’attacher à eux. L’univers est intéressant mais j’ai été perdue dès le début parce que je trouve que ça manque d’informations, on est propulsé dans ce monde particulier et on nous laisse un peu dans un coin. De plus, j’ai eu l’impression qu’il n’y avait pas tellement de lien entre les différents moments du récit, l’histoire tournant autour des meurtres est présente mais pas assez approfondie à mon goût et j’ai eu l’impression que l’histoire n’était là que pour mettre en scène la relation entre les deux personnages, relation auquel je n’ai pas accroché car je trouve qu’il n’y a pas d’alchimie entre eux.

J’ai également remarqué quelque chose d’étrange, je ne comprends pas la « coupure » au milieu du roman qui fait que l’on a comme deux nouvelles en une, l’instant d’avant on était au milieu d’une histoire de meurtre et puis d’un coup, on se retrouve plus tard et on ne parle plus de cette histoire, on passe à autre chose. J’avoue que je n’ai pas trop compris ce choix.

Cependant, malgré tout ça, j’ai bien aimé l’ambiance sombre du récit et le cadre utilisé dans l’histoire, une sorte de ville un peu steampunk. Je trouve que l’univers imaginé par l’autrice est vraiment bien, c’est l’aspect que j’aime le plus dans ce roman et je pense qu’il aurait pu être encore plus développé tellement il recèle de potentiel. De plus, une fois passée un certain nombre de pages (une cinquantaine), la lecture fut plus fluide, je me suis davantage sentie impliquée dans le récit, surtout qu’il y a un peu plus d’action ce qui fait que le rythme est moins lent.

En bref

Une lecture pas mauvaise en soi, mais qui ne correspondait pas forcément à mes attentes. Malgré tout, j’ai aimé l’univers développé donc pourquoi pas retenter un autre livre de l’autrice.

  • Prodige – Hale Ginn – MxM Bookmark – Paru le 6 décembre 2017 – 5.99€ en numérique et 16€ en papier

3 réflexions au sujet de “Prodige, un roman qui s’est révélé en-dessous de mes attentes”

  1. Coucou, mouai ça me fait penser a magies secrètes XD (comme quoi il m’a marqué finalement!)
    J’ai une question tu mes souvent « Merci à Netgalley et à MxM Bookmark de m’avoir permis de lire ce roman » ou a d’autres, c’est parce qu’ils t’offrent/prètent les livres?

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s