Bit-lit / Urban fantasy, Historique, Policier/Thriller, Steampunk, Uchronie

Détective Lachance

Paris. 1909.

Le détective Lachance est bougon, fatigué, et pressé de prendre sa retraite de la Préfecture de Paris. Malheureusement, impossible de se reposer car une nouvelle affaire terrible lui tombe dessus : des femmes de bonne famille sont retrouvées assassinées aux quatre coins de la capitale. Et sur elles, on retrouve systématiquement une carte musicale pour un orgue de Barbarie. Qui pourrait s’en prendre à ces demoiselles ? Et pourquoi ? Lachance va devoir mettre de côté sa mauvaise humeur pour espérer résoudre ces meurtres sordides !

Je grimace. C’est un nid à emmerdes, les meurtres raciaux. Jamais compris pourquoi des gens se font suer juste parce que le type d’en face a des oreilles pointues ou pas le bon nombre de doigts à la main. Qu’est-ce que ça peut leur foutre ?

  • Merci à Netgalley et aux Editions 404 de m’avoir permis de lire ce roman

Je n’avais pas prévu de lire ce roman de prime abord mais après être tombé sur une belle chronique, j’étais assez curieuse et le résumé a achevé de me convaincre. Quand on me parle d’historique mêlant une enquête policière, ça me botte plutôt bien & j’ai vraiment apprécié ma lecture.

En premier lieu, je ne m’attendais pas à une histoire si courte, le roman fait moins de 150 pages donc c’est plutôt rapide finalement. L’histoire est correcte, malgré le fait que ce soit court, ça reste palpitant et intéressant, cependant, j’ai trouvé que c’était un peu bâclée sur la fin et c’est dommage, quelques pages en plus ne m’aurait clairement pas dérangé.

Dans cette première enquête, nous découvrons le détective Gustave surnommé LaChance et autant dire que le résumé ne ment pas, cet homme est bougon en plus d’être machiste et totalement incorrect. Il m’a fait plutôt rire je vous avoue, il a des expressions et une façon de parler brute de décoffrage que j’adore, même si j’ai parfois tiqué sur certaines remarques sexistes, je sais que c’est à prendre au second degré. C’est clairement un anti-héros, un vrai, un homme limite avec ses addictions et ses défauts (nombreux les défauts) mais c’est plaisant d’avoir parfois ce genre de protagoniste. En parallèle de lui, nous découvrons d’autres personnages tout aussi intéressant, j’ai hâte d’en découvrir plus sur eux dans la suite.

Mais ce qui fait tout le sel de ce court premier volume, c’est l’univers absolument incroyable et hyperrrr intriguant et mystérieux. J’ai adoré ce mélange des genres, on oscille entre steampunk & uchronie, urban fantasy & historico-policier et j’adore ça ! J’aime énormément cette société mêlant toutes sortes de créatures fantastiques et la façon dont l’auteur(e?) traite l’ensemble, c’est vraiment top et rien que pour l’univers, je sais que je me jetterais sur la suite les yeux fermés .

En bref

Un premier tome certes un peu court mais non moins dénué d’intérêt. L’histoire se tient et l’univers est fantastique, vivement la suite !

Si vous souhaitez en lire un petit extrait pour voir le style, je vous laisse le lien ici qui mène au site de l’éditeur directement qui laisse à disposition quelques chapitres.

  • Détective LaChance, Tome 1: Les cartes musicales – Simonne L. Pennyworth – Editions 404 – Paru le 27 août 2020 – Disponible au format numérique à 9,99€

2 réflexions au sujet de “Détective Lachance”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s